X

IRSC 2016

Nous vous rappelons que le 26e Congrès international de la sécurité ferroviaire, the International Railway Safety Council (IRSC) se tiendra du 2 au 7 octobre 2016 en France, à l'hôtel Pullman Bercy, Paris...

AFFICHER LES ACTUALITÉS PAR

27 mars 2019

Autorisation de mise en exploitation commerciale de l'automoteur X72500 de mesures et de validation de l’ERTMS

Le 27 mars 2019, l’EPSF a délivré l’autorisation de mise en exploitation commerciale de l’automoteur X72500 ERTMS pour circuler sur les lignes conventionnelles et à grande vitesse du réseau ferré national et des réseaux concédés.
 
L’automoteur X72500 ERTMS, dont la modification principale porte sur l’extension du domaine d’emploi et la mise en place d’équipements dédiés aux mesures de ERTMS (ERTMS au sens ETCS), a fait l’objet de l’évolution de ses équipements de sécurité, notamment par l’ajout de la TVM430.
 
Cet automoteur X72500 ERTMS circulera à la vitesse maximale de 160 km/h uniquement dans le cadre de la réalisation de mesures et de la validation de l’ERTMS.
27 mars 2019

Autorisation de mise en exploitation commerciale du wagon porte-coïls « Espagne » à 5 berceaux.

L’EPSF a délivré, le 27 mars 2019, l’autorisation de mise en exploitation commerciale (AMEC) d’un nouveau type wagon destiné au transport de coïls (bobines d’acier), constitué de 5 berceaux.
 
Cette AMEC se distingue par la circulation du wagon sur le réseau conventionnel du RFN ayant un écartement entre les rails de 1668 mm.
 
Ce nouveau wagon, construit par INVEHO, répond aux exigences des spécifications techniques d’interopérabilité applicables à ce type de matériel et fait l’objet d’un marquage du régime d’échange « TEN ».
26 mars 2019

Certificat de sécurité délivré à Eurostar France

Le 26 mars 2019, l’EPSF a délivré à l’entreprise ferroviaire Eurostar France un certificat de sécurité parties A et B afin de lui permettre d’exploiter des services ferroviaires de transport de passagers, y compris des services à grande vitesse, à compter du 30 mars 2019 sur une partie du réseau ferré national.
 
Ce certificat est valable jusqu’au 31 décembre 2020.
 

19 mars 2019

Autorisation de mise en exploitation commerciale de l'automoteur régional Z 21700

Le 19 mars 2019, l’EPSF a délivré l’autorisation de mise en exploitation commerciale (AMEC) de l’automoteur régional Z 21700 pour circuler sur la ligne à grande vitesse LGV BPL sous ETCS à la vitesse maximale de 200 km/h.
 
Cette autorisation est l’aboutissement de plusieurs années d’échanges avec le demandeur de l’autorisation depuis le démarrage du projet nécessitant une première AMEC le 19 juillet 2016 pour l’intégration des équipements de sécurité, et une deuxième AMEC le 17 mai 2017 pour autoriser ce matériel à circuler sur la LGV BPL en TVM 300.
 
Notons que c’est la première fois que l’EPSF délivre une AMEC à un automoteur régional pour circuler sous ETCS sur une LGV.
4 mars 2019

Séminaire de retour d'expérience, partager pour progresser du 27 février 2019

Le séminaire de retour d'expérience, « Partager pour progresser », organisé chaque année par l’EPSF a pour objectif de réunir l’ensemble des professionnels du secteur ferroviaire afin de contribuer activement au développement de la démarche « Retour d’expérience » (REX) et d’échanger sur les sujets de sécurité.
 
Le bilan du niveau de sécurité des circulations et les événements marquants 2018 ont tout d’abord été présentés par l'EPSF. Le BEA-TT a ensuite communiqué sur les enquêtes actuellement ouvertes et présenté les résultats des trois rapports publiés cette même année : le rapport sur le franchissement d’un signal d’arrêt avec talonnage d’une aiguille par un TER à Antibes (26 décembre 2016), le rapport sur le rattrapage de deux TER près de la gare de Le Redonne-Ensuès (18 août 2017) et enfin, le rapport sur le déraillement et la perte de chargement d’un train de fret transportant de l’éthanol en gare de triage de Sibelin (13 mars 2017).
 
Un bilan des actions menées sur le shuntage a fait l’objet de la 2e session. Après un rappel de l’historique des déshuntages qui sont survenus sur la nouvelle ligne BPL, la société EIFFAGE a exposé les mesures temporaires innovantes qui ont été mises en œuvre pour la reprise des circulations et les mesures définitives engagées. Sur ce même sujet, SNCF Réseau a, quant à lui, exposé l’ensemble des avancées significatives accomplies depuis la présentation réalisée sur le sujet lors du séminaire 2017.
 
Une table ronde a rassemblé, lors de la 3e session, plusieurs entreprises ayant participé à des groupes de travail issus du retour d’expérience commun. Ces groupes de travail ont été dédiés à des sujets de sécurité très diversifiés menant à des actions concrètes : les procédures à mettre en œuvre lors d’incendie sur le matériel roulant à voyageurs (Transdev), des propositions de méthodes et de bonnes pratiques pour améliorer le pilotage de la sécurité (Lisea), l’amélioration de la formation initiale des opérateurs de sécurité (Afra) et enfin, le fruit des réflexions menées face au constat de franchissements des signaux d’arrêt fermés (EPSF).
 
La contribution des démarches d’approche par les risques au profit du retour d’expérience commun est venue clôturer ce séminaire. L’état d’avancement des travaux menées pour l’utilisation et l’exploitation des informations sur les événements de sécurité notifiés dans la base de données SCOTES été partagé avec l’assemblée. Enfin, l’institut INERIS est venu présenter la démarche scientifique qui a conduit à l’élaboration d’un indice de sécurité qui sera désormais utilisé dans les différents éléments du retour d’expérience commun.
 
Cette année encore, ce sont plus de 150 personnes qui se sont réunies pour contribuer activement au développement du retour d'expérience et de la sécurité ferroviaire.